Nazca et ses mystères, Pérou

Journal de voyage

Avant mon blogue, j’écrivais des journaux de voyages, donc j’ai transféré certains ici, ne voulant pas les perdre pour toujours, car le journal de voyage en ligne fermait. Je ne voulais pas perdre ces souvenirs, plusieurs de mes premiers voyages sont encore sur papier, dans une boite remplit de carnets.

Jour 3:

NAZCA – AREQUIPA

Arrivée à Nazca et transfert à l’hôtel Oro Viejo, agréable établissement avec piscine. Nuit à l’hôtel.

Vers 8h30, départ en véhicule privé vers la vallée de Palpa, à 40 kilomètres au nord de Nazca. Du haut d’un mirador, vous pourrez y observer les figures anthropomorphes dessinées dans le désert il y a plus de 1000 ans. Sur le chemin du retour, vous vous arrêterez à un autre mirador, d’où l’on aperçoit 2 figures tracées par l’ancienne civilisation nazca. Un peu plus loin, vous grimperez sur une petite colline qui domine la plaine désertique, d’où l’on observe les énigmatiques lignes droites tracées sur parfois plus de 10 kilomètres. Vers 13h00, transfert jusqu’au terminal des bus et départ pour Arequipaen bus de catégorie supérieure (Compagnie Cruz del Sur, départ 13h45, environ 9h de trajet). Transfert et nuit à l’hôtel Casa Andina Classic.

NAZCA : L’excursion à la Vallée de Palpa ainsi que le transfert vers le terminal des bus sont réalisés par un chauffeur-guide francophone de l’agence Pérou Insolite.

NAZCA – AREQUIPA : Un plateau-repas déjeuner vous est servi lors du voyage Nasca – Arequipa en bus de catégorie supérieure. Compte-tenu de votre arrivée tardive à Arequipa, nous vous recommandons de prévoir un snack pour le soir. Prévoyez également des vêtements chauds pour le trajet.

AREQUIPA : Le transfert terminal des bus – hôtel est assuré par un chauffeur de l’agence Pérou Insolite.

Aujourd’hui la visite des mystérieuses lignes Nazca avec mon guide Marco qui parle très bien le français, j’en profite pour faire le plein d’informations et je pratique tout de même mon espagnol et lui son français.

Les lignes se trouvent juste à la sortie de la ville… On peut y voir de la colline sacrée, une ligne droite de 5km et une autre de plus de 45km. Les lignes ont été fait à la main, ils ont seulement balayé les roches et creuser un tout petit peu, ça servait à parler aux Dieux et ça guidait les peuples entres eux. Du haut d’un mirador, on peut y voir, l’arbre, les mains dont une a 4 doigts et l’autres à 5 doigts, le lézard qui s’est fait couper la queue par la route Panaméricaine, les constructeurs à l’époque ne savaient pas vraiment l’importance de tout ça…

Aujourd’hui ça fait partie du patrimoine de l’humanité et maintenant son seul danger, le réchauffement climatique et la crue des eaux, ici il pleut 10 à 15 heures par année. Personne ne sait encore aujourd’hui ce que ça signifie, une femme a passé plus de 40 ans à essayer de comprendre et toujours rien. Étrangement cette femme avait 9 doigts au total, après la perte d’un doigt de la gangrène. Maria Reiche, née le 15 mai 1903 à Dresde en Allemagne et morte le 8 juin 1998 à Lima, Pérou était une archéologue qui consacra la majeure partie de sa vie à l’étude archéologique et à la préservation des géoglephys Nazcas du Pérou.

Il y a 32 dessins mais les autres ont peu seulement les voir en avion en attendant des miradors plus haut. Si vous vous demandé si c’est gros, la ligne fait 13cm de large, 5 à 7 centimètre de profond. Les lignes se nettoient avec la nature, la plaine de roches a beaucoup de vent et il se forme des mini-tornades qui nettoie les lignes, car elles n’ont pas de roche. Très fascinant, j’ai eu la chance de voir des petites tornades à l’œuvre. Vive Pachamama et les Nazcas !!! Voici des dessins dans la ville, à flanc de montagnes, qui sont protégé du vent et de la crue des eaux. Il y a l’agriculteur, l’homme qui tue la poule et une famille complète.

Un cimetière découvert depuis peu grâce à une crue des eaux. Des morts momifiés et des vestiges datant de milliers d’année se sont rendue à la route. Voici quelques images de Necropolis.

Marco m’a aussi amené chez un artisant qui fabrique des objets en céramique, comme les Nazcas le faisaient à l’époque. Je me suis acheté une réplique de masque, j’ai aussi une carte disant que c’est un faux fabriqué à la main par Fernando, pour passer les douanes sans problèmes de sortir des trésors nationaux. Après, je suis allée apprendre comment les gens faisaient pour extraire l’or. Le Pérou a un sol très riche, fer, cuivre et or entre autre. Mais plus rien n’est exploité, par protection.

Sinon, tout va bien, la chance à tourner en ma faveur. J’ai visité islas Ballestas hier et maintenant c’est fermé à cause du vent et des grosses vagues pour quelques jours. Aujourd’hui, je vois les lignes Nazca et en quittant la ville, il y a une grosse tempête de sable et on ne voit plus rien au loin et tout est devenu rose-mauve… C’est vraiment fou à vivre !

La route vers Arequipa est longue, c’est vraiment étonnant de voir autant de lieux désertiques et de plages vierges avec d’immenses vagues. Mais surtout, de se rendre compte que le bus roule sur le bord des falaises et je vous le dis, si on manque notre coup… on ne s’en sort pas vivant !! Voici quelques photos prises lors de mon voyagement de 9hrs avec Cruz Del Sur entre Nazca et Arequipa.

Je passerais ma première nuit à Arequipa pour un petit séjour d’aventure…

Une de mes passions, c’est de préparer mes voyages et trouver le meilleur hébergement pour mes séjours. Cliquez sur ce lien vers Booking.com si vous voulez commencer à planifier l’hébergement pour votre prochain voyage ou séjour

Suivez moi sur Pinterest :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :